Le marc de café : nouvel or brun des chimistes ? - Université Savoie Mont Blanc Access content directly
Other Publications L'Actualité Chimique Year : 2020

Spent coffee grounds: new black gold for chemists?

Le marc de café : nouvel or brun des chimistes ?

Abstract

If the ancient alchemists were looking for a way to turn lead into gold, nowadays chemists have an interest for a completely different resource: spent coffee grounds. Often mistaken as waste, it is in reality a goldmine. In fact, its riche and diverse chemical composition can lead to several valorizations into higher value compounds in different fields such as energy, material, nutraceutical or cosmetic. Chemistry can convert spent coffee grounds, in particular its 45 to 50% of carbohydrates into bioethanol or biopolymers PHA, its 10 to 15% of lipids into biodiesel, its 0.5 to 3% of chlorogenic acids in antioxidant extracts, or its 0.5% of caffeine as ingredient for food or nutraceutical industries. Furthermore, spent coffee grounds can be directly transformed into pellets for heating, activated carbons for depollution, or still as material into cups and plates used in catering. This article presents a nonexhaustive state of art of main physico-chemical valorizations of spent coffee grounds and their main applications in today and future industries.
Si les alchimistes d’hier cherchaient un moyen de transformer le plomb en or, certains chimistes d’aujourd’hui se tournent vers une toute autre matière première : le marc de café. Souvent considéré à tort comme un déchet, c’est en réalité une mine d’or. En effet, sa composition chimique, riche et variée, permet d’envisager des solutions de valorisation à forte valeur ajoutée dans des domaines aussi divers que l’énergie, les matériaux, la nutraceutique ou la cosmétique. La chimie permet ainsi de transformer le marc de café, en particulier ses 45 à 50 % de polysaccharides en bioéthanol ou biopolymère PHA, ses 10 à 15 % de lipides en biodiesel, ses 0,5 à 3 % d’acides chlorogéniques en extrait antioxydant, ou encore d’extraire ses 0,5 % de caféine comme ingrédient pour l’industrie agroalimentaire ou la nutraceutique. Par ailleurs, le marc peut également être transformé en granulés pour le chauffage, en charbon actif pour la dépollution, ou encore entrer dans la composition de matériaux pour la fabrication de tasses et de plateaux utilisés dans la restauration rapide. Cet article présente un état de l’art non exhaustif des principales voies de valorisation physico-chimique du marc de café ainsi que leurs applications dans les industries d’aujourd’hui et de demain.
No file

Dates and versions

hal-02585955 , version 1 (16-02-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02585955 , version 1

Cite

Alexandre Vandeponseele, Micheline Draye, Gregory Chatel. Le marc de café : nouvel or brun des chimistes ?. 2020, pp.29. ⟨hal-02585955⟩

Collections

UNIV-SAVOIE TICE
941 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More