"Salut humble monnaie, enfant d'Hyllarima"- Un poème étrange à la gloire d'un faux moderne - Université Savoie Mont Blanc Access content directly
Journal Articles Philia, International Journal of Ancient Mediterranean Studies Year : 2019

"Salut humble monnaie, enfant d'Hyllarima"- Un poème étrange à la gloire d'un faux moderne

Abstract

The ancient coinage of Hyllarima in Caria is the cause of a poem composed in 1891 by the Russian numismatist and antiquarian Alexandre-Pierre Boutkowski-Glinka. This very strange work, of which we publish the full commented text, is an opportunity to present the chaotic life and career of its author. Passionate about coins, he wrote several books and articles on Greek numismatics that were sometimes criticized, and even a source of controversy. Among these are a case of resounding plagiarism, but also a Roman provincial coin of Hyllarima, pretext for the poem «Salut ! humble monnaie, enfant d’Hyllarima». Acquired by Alexandre-Pierre Boutkowski-Glinka in obscure conditions, the coin, today in the Département des Monnaies, Médailles et Antiques of the Bibliothèque Nationale de France, is a bronze of the time of Antoninus Pius with the image of Boule (?) on the obverse and that of a charioteer (perhaps the emperor) on a chariot pulled by four horses on the reverse. An exact copy of it is kept at the Münzkabinett of the Kunsthistorisches Museum in Vienna. Obviously, one of the two coins, at least that of Vienna, or both, is a modern fake, as counterfeiters produced large quantities in the nineteenth century.
Le monnayage rare hellénistique et romain de la cité d’Hyllarima en Carie est à l’origine d’un poème composé en 1891 par le numismate et antiquaire russe Alexandre-Pierre Boutkowski-Glinka. Cette œuvre très étrange, dont nous publions le texte intégral commenté, est l’occasion de présenter la vie et la carrière chaotiques de son auteur. Passionné par les monnaies, celui-ci a écrit plusieurs livres et articles de numismatique grecque parfois critiqués, voire source de controverses. Parmi ces dernières figurent une affaire de plagiat retentissante, mais aussi une monnaie provinciale romaine d’Hyllarima, prétexte au poème «Salut ! humble monnaie, enfant d’Hyllarima». Acquise par Alexandre-Pierre Boutkowski-Glinka dans des conditions obscures, la pièce, aujourd’hui au Département des Monnaies, Médailles et Antiques de la Bibliothèque Nationale de France, est un bronze du temps d’Antonin le Pieux avec la représentation de la Boulè (?) au droit et celle d’un aurige (peut-être l’empereur) sur un char tiré par quatre chevaux au revers. Or, une copie exacte de celle-ci est conservée au Münzkabinett du Kunsthistorisches Museum de Vienne. De toute évidence, une des deux pièces, au moins celle de Vienne, voire les deux, est un faux moderne, comme les faussaires en ont produit de grandes quantités au XIXe siècle.
No file

Dates and versions

hal-02529871 , version 1 (02-04-2020)

Identifiers

Cite

Fabrice Delrieux. "Salut humble monnaie, enfant d'Hyllarima"- Un poème étrange à la gloire d'un faux moderne. Philia, International Journal of Ancient Mediterranean Studies, 2019, 5, pp.41-51. ⟨10.36991/PHILIA.201904⟩. ⟨hal-02529871⟩
33 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More