Les ambiguïtés institutionnelles de la "grande montagne à gruyère" traditionnelle dans les hautes vallées savoyardes. Entre propriété collective du sol et exploitation communautaire des troupeaux, (pp. 63-110) - Université Savoie Mont Blanc Access content directly
Conference Papers Year : 2012

The institutional ambiguities of the traditional "grande montagne à gruyère" in the high valleys of Savoy. Between collective ownership of the soil and communal exploitation of herds, (pp. 63-110)

Les ambiguïtés institutionnelles de la "grande montagne à gruyère" traditionnelle dans les hautes vallées savoyardes. Entre propriété collective du sol et exploitation communautaire des troupeaux, (pp. 63-110)

Ambiguità istituzionali della "grande montagna di groviera" tradizionale nelle alte valli di Savoia. Tra proprietà collettiva della terra e sfruttamento comune delle mandrie, (p. 63-110)

Abstract

Le modèle très largement communautaire d'exploitation du terroir des hautes vallées savoyardes depuis la consécration du système agropastoral indigène à la production privilégiée de fromage de gruyère, à l'entame du XVIIe siècle, naguère loué par les écrivains romantiques en sa qualité de révélateur d'une forme d'altruisme inné parmi les populations de "bons sauvages alpins", ne révèle-t-il pas pourtant dans les États de Savoie comme partout ailleurs en Europe, des siècles durant, une astucieuse addition des égoïsmes paysans bien plus qu'un hypothétique penchant naturel à l'entraide désintéressée ? Véritable révolution sur les massifs alpins septentrionaux, aux Temps Modernes, cette nouvelle logique d'économie rurale dite de "la grande montagne" estivale exploitée sous la forme du "fruit commun", indéniablement développée sur le socle institutionnel d'un patrimoine foncier largement commun, voire communal, en vertu d'une tradition ancestrale d'usage collectif du sol, n'a cependant pas manqué de se dénaturer en un modèle capitalistique notoire lors de son apogée des XVIIIe et XIXe siècles, avant sa restructuration tardive dans le cadre d'un mouvement coopératif renforcé, dans la seconde moitié du XXe siècle, par la reconnaissance somme toute récente de productions fromagères dites d'appellation d'origine contrôlée (AOC) puis d'appellation d'origine protégée (AOP) : les exploitants privés de "grandes montagnes" généralement assises sur le patrimoine communal dénaturant sans vergogne à leur profit privilégié la logique originaire du "fruit commun". Illustration historique éclairante de la nécessité de ne jamais assimiler systématiquement la propriété collective du sol, en l'occurrence le sol communal des alpages dans une contrée savoyarde où il représente parfois jusqu'à 70% du territoire de certaines localités d'altitude, avec un mode communautaire idoine de son faire valoir.
Fichier principal
Vignette du fichier
Communication Berthier (PRIDAES 3).pdf (2.94 Mo) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-00416714 , version 1 (21-03-2017)
hal-00416714 , version 2 (27-07-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00416714 , version 2

Cite

Bruno Berthier. Les ambiguïtés institutionnelles de la "grande montagne à gruyère" traditionnelle dans les hautes vallées savoyardes. Entre propriété collective du sol et exploitation communautaire des troupeaux, (pp. 63-110). Propriété individuelle et propriété collective dans les Etats de Savoie. Contrats, pratiques et institutions - Beni comuni e individuali negli stati di Casa Savoia. Contratti, pratica e istituzioni, Laboratoire ERMES (Université Nice Sophia Antipolis) - DSG (Università di Torino), Oct 2009, Turin (Italie), Italie. 316 p. ⟨hal-00416714v2⟩
273 View
407 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More