Du Cabinet de curiosités au muséum : les origines scientifiques du Muséum d'histoire naturelle de Grenoble (1773-1855), thèse sous la dir. du Professeur Gilles Bertrand, Université de Grenoble (mention très honorable avec les félicitations du jury).

Résumé : Deux types de collections qualifient aujourd'hui le Muséum d'histoire naturelle de Grenoble, ses collections alpines et ses collections exotiques, laissant ainsi entrevoir les deux principaux domaines dans lesquels s'est inscrite une tradition : celle du domaine montagnard et les collections issues des voyages maritimes. Cette double orientation des collections nous a conduit à nous interroger sur d'autres origines pour le Muséum que le seul cabinet de minéralogie alpine connu à ce jour. Depuis les cabinets de curiosités dauphinois et grenoblois dont a hérité le Cabinet d'histoire naturelle de Grenoble à sa création en 1773, en passant par les travaux des frères Champollion dans les années 1810 jusqu'à l'arrivée massive des collections des navigateurs dauphinois dès 1839, dont celles de Clot-Bey, c'est toute la question du dessein construit, poursuivi de longue date, opposé au simple hasard, que nous posons. La période prise en considération va de 1773, date de la naissance effective du Cabinet d'histoire naturelle de Grenoble, à 1855, date de l'ouverture du Muséum de Grenoble. Notre travail comprend deux parties, s'organisant autour de deux périodes différentes : - 1773-1808 : l'âge des fondateurs, inspirés par les Lumières. Cette première partie correspond à la mise en place du Cabinet d'histoire naturelle de Grenoble et montre le rôle central du savant Dominique Villars. - 1808-1855 : période qui voit, avec l'arrivée des Champollion au Cabinet se dessiner les prémices de la réflexion conduisant à l'avènement du Muséum. Cette deuxième partie est consacrée aux combats qu'eut à affronter le Cabinet d'histoire naturelle de Grenoble pour se transformer en Muséum. Deux types de collections qualifient aujourd'hui le Muséum d'histoire naturelle de Grenoble, ses collections alpines et ses collections exotiques, laissant ainsi entrevoir les deux principaux domaines dans lesquels s'est inscrite une tradition : celle du domaine montagnard et les collections issues des voyages maritimes. Cette double orientation des collections nous a conduit à nous interroger sur d'autres origines pour le Muséum que le seul cabinet de minéralogie alpine connu à ce jour. Depuis les cabinets de curiosités dauphinois et grenoblois dont a hérité le Cabinet d'histoire naturelle de Grenoble à sa création en 1773, en passant par les travaux des frères Champollion dans les années 1810 jusqu'à l'arrivée massive des collections des navigateurs dauphinois dès 1839, dont celles de Clot-Bey, c'est toute la question du dessein construit, poursuivi de longue date, opposé au simple hasard, que nous posons. La période prise en considération va de 1773, date de la naissance effective du Cabinet d'histoire naturelle de Grenoble, à 1855, date de l'ouverture du Muséum de Grenoble. Notre travail comprend deux parties, s'organisant autour de deux périodes différentes : - 1773-1808 : l'âge des fondateurs, inspirés par les Lumières. Cette première partie correspond à la mise en place du Cabinet d'histoire naturelle de Grenoble et montre le rôle central du savant Dominique Villars. - 1808-1855 : période qui voit, avec l'arrivée des Champollion au Cabinet se dessiner les prémices de la réflexion conduisant à l'avènement du Muséum. Cette deuxième partie est consacrée aux combats qu'eut à affronter le Cabinet d'histoire naturelle de Grenoble pour se transformer en Muséum.
Type de document :
Autre publication
Edytem equipe 3 2003-2010. Référence bibliographique de thèse ; avec résumés français et anglais ainsi que les mots cl.. 2006, 878 p
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-smb.fr/hal-00442623
Contributeur : Joëlle Rochas <>
Soumis le : lundi 21 décembre 2009 - 17:27:30
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:20:37

Identifiants

  • HAL Id : hal-00442623, version 1

Collections

Citation

Joëlle Rochas. Du Cabinet de curiosités au muséum : les origines scientifiques du Muséum d'histoire naturelle de Grenoble (1773-1855), thèse sous la dir. du Professeur Gilles Bertrand, Université de Grenoble (mention très honorable avec les félicitations du jury).. Edytem equipe 3 2003-2010. Référence bibliographique de thèse ; avec résumés français et anglais ainsi que les mots cl.. 2006, 878 p. 〈hal-00442623〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

282